C’est haram – qu’est-ce qui est interdit ? Emmanuel M.

Romain 12 v 1 à 2

Je vous encourage donc, frères et sœurs, par les compassions de Dieu, à offrir votre corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu. Ce sera de votre part un culte raisonnable. Ne vous conformez pas au monde actuel, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence afin de discerner quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

« Apprenons à connaitre Dieu au travers de la lecture de la Bible, chaque jour. Il n’y a pas de secret, si nous appartenons à Dieu, il est impératif de vivre dans sa réalité, de le connaitre de voir le monde comme il le voit et de se soumettre à sa façon de faire. »

Voici ce que j’ai dit vers la fin de ma prédication la semaine dernière. Il est impératif de vivre dans la réalité de Dieu. Il est impératif de prendre du temps avec Dieu et d’apprendre à le connaitre en lisant la Bible pour voir le monde avec ses yeux. Jeudi dans le film la voie du pardon, Dieu le Père permet à l’homme de voir ce qu’il voit. Ainsi Mac peut voir d’un coup tous les hommes, tout le monde tel que les voit Dieu. Bien sûr, cette représentation dans le film n’est qu’une allégorie, une image qui représente une réalité, et cette image est bien imparfaite. Ce qui est cependant intéressant, c’est que dès que nous avons le regard de Dieu, nous ne nous voyons plus nous-même, nous commençons à voir les autres, nous commençons à voir le royaume de Dieu. En lisant la parole de Dieu chaque jour, en prenant du temps avec Dieu chaque jour, notre intelligence et notre point de vue commencent à changer et nous voyons petit à petit ce qui nous entoure comme le Seigneur le fait. Il se passe alors deux choses que je développerai aujourd’hui, premièrement la volonté de Dieu deviendra la nôtre et nous y serons soumis, la seconde nous serons responsables de ne plus pécher.

J’ai expliqué la semaine dernière que peu importe les épreuves que nous traversons, nous pouvons placer notre confiance en Dieu, même lorsque nous ne comprenons pas ce qui nous arrive. Notre réalité est alors le royaume de Dieu, les choses qui comptent pour Dieu deviennent importantes pour nous et nous pouvons rendre gloire à Dieu au milieu des difficultés, peu importe leurs tailles. N’est-ce pas la base de notre vie chrétienne ? Qui ne connait pas ces versets :

Matthieu 6 v9-10 : Notre Père céleste ! Que la sainteté de ton nom soit respectée, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Que la volonté de Dieu soit faîte sur la terre comme au ciel. Voila la première phrase de la prière universelle. Ce qui compte c’est la volonté de Dieu et non plus la nôtre car il est Dieu, notre Père céleste. Changer de réalité pour Dieu est faire de lui notre priorité, il est plus important que toute autre chose dans notre vie, plus important que de se détendre et nos loisirs, plus important que de nettoyer sa maison, plus important que nos enfants, plus important que notre travail. Dieu et sa volonté sont la priorité de chacune de nos vies. Ainsi nous oublierons la nôtre.

Matthieu 6 v33 : Recherchez d’abord le royaume et la justice de Dieu, et tout cela vous sera donné en plus.

Encore une fois, un verset que nous connaissons bien mais qui nous montre combien il est important de mettre Dieu en avant, bien avant nos activités, bien avant nos désirs, bien avant nos besoins, car lui connait toute chose et lui seul est souverain. Il est maitre de tout, et surtout de nos vies.

Romains 12 v2 : Ne vous conformez pas au monde actuel, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence afin de discerner quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

Nous sommes exhortés à ne pas suivre les désirs de notre cœur, les désirs que le monde fait grandir à l’intérieur de nos pensées, mais plutôt d’être transformés, changés de l’intérieur par le renouvellement de notre intelligence, afin de discerner ce qui est bon agréable et parfait. Comment avoir une nouvelle intelligence, comment savoir ? Eh bien, il n’y a rien de nouveau sous le soleil, prenez du temps chaque jour pour mettre Dieu en première place dans vos vies et lisez la parole de Dieu, la Bible. Arrêtez vous tous les jours un moment pour vous rappelez que votre vie ne vous appartient plus et que quoi qu’il se passe vous cherchez la volonté de Dieu, le regard et la réalité du Seigneur. Lire la parole de Dieu, s’arrêter chaque jour au milieu de nos vies trop chargées pour prendre du temps avec Dieu, c’est se soumettre à Dieu, c’est mettre sa volonté plutôt que la nôtre en première place dans nos vies plutôt que la nôtre, c’est accepter que Dieu domine notre vie. Ce qui est extraordinaire, c’est qu’en abandonnant notre vie, en changeant notre réalité, en devenant esclaves de Christ, alors Dieu nous promet toujours qu’il prendra soin de nous. Je vous laisse relire les versets que je viens de citer et vous verrez qu’à chaque fois, Dieu promet que si nous commençons à faire sa volonté plutôt que la nôtre, si nous nous soumettons à Dieu et que nous commençons à voir le monde avec ses yeux plutôt que les nôtres, alors sa volonté, son royaume est vraiment bon pour nous.

Jérémie 29 v. 11 : En effet, moi, je connais les projets que je forme pour vous, déclare l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance.

Oui, Dieu a des projets qui sont bons pour nous, mais ceux sont ses projets et non les nôtres que nous devons suivre. Sa volonté et non la nôtre, son désir et non le nôtre. Notre responsabilité à nous qui connaissons Dieu n’est pas de rechercher ce que nous voulons mais de vivre pour Dieu, de rechercher son royaume en toutes choses, de soumettre à Dieu notre vie. Voilà notre responsabilité, comme nous l’avons lu, discerner quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait en étant transformés dans notre intelligence.

Et c’est le second point de cette prédication, de quoi sommes-nous responsables ? S’il y a des bonnes choses, il y en a aussi des mauvaises. Donc des choses qui ne sont pas bonnes, des actions qui sont interdites, nous les appelons des péchés, les musulmans les appellent « Haram ». Haram a deux significations, ce qui est interdit et ce qui est sacré. Au premier abord, on peut se demander comment ce qui est interdit peut-il être sacré en même temps. Mais cela devient plus clair lorsque nous comprenons le sens du mot et le sens de l’interdiction. Haram est aussi le nom du territoire, autour des deux villes saintes La Mecque et Médine, qui est sacré pour les musulmans. C’est-à-dire que ce territoire est interdit aux non-musulmans. Voyez-vous, dans ce mot, ce qui est interdit n’est pas un ordre, mais une impossibilité, une incompatibilité. Un musulman ne peut pas faire certaines choses car il est sacré pour Dieu. Nous pouvons voir ce lien lorsque nous pensons à un autre mot avec la même racine que nous connaissons bien qui est le mot « harem » : les épouses mises à part pour le roi sont sacrées, elle sont interdites à tout autre homme, de même que l’entrée au lieu qui s’appelle aussi le harem est interdit aux hommes. Vous voyez ce qui est interdit ce n’est pas l’action en soi, mais plutôt le fait que de par notre nature, il est impossible que les choses mauvaises aient une action sur nous. C’est haram, c’est interdit, c’est proclamer que nous appartenons à un royaume et que de ce fait les œuvres du royaume ennemi n’ont aucune emprise sur nous. Ne vous conformez pas au monde actuel, nous l’avons lu, mais soyez transformés. Il est important de comprendre que notre responsabilité n’est pas d’arrêter de pécher, mais plutôt d’être transformés de l’intérieur afin que les choses qui déshonorent Dieu n’aient plus d’effet sur nous qui sommes saints, qui sommes mis à part pour Dieu.

En enfants obéissants, ne vous conformez pas aux désirs que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l’ignorance. Au contraire, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite. En effet, il est écrit : Vous serez saints car moi, je suis saint.

Comment sommes-nous saints ? Certainement pas à cause de nos efforts, car malgré tout ce que nous pourrions faire, nous n’arriverions jamais, ni hier, ni aujourd’hui, ni demain à être purs. Cela n’est pas non plus grâce à nos bonnes actions, les choses que nous faisons ou ne faisons pas. Ce n’est pas en suivant des rites, de la méditation, un mode de vie, une pensée illuminée que nous pouvons devenir saints ou changer de l’intérieur. Le fait est que nous devrions être morts, rejeté de Dieu, nous devrions être justement ce qui est haram, interdit, le royaume ennemi. Comment alors se fait-il que nous sommes exhortés à vivre une vie sainte, nous, qui de par notre nature, notre naissance, sommes déjà condamnés et sans aucune espérance ?

1 Corinthiens 6 v11 : Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus-Christ, et par l’Esprit de notre Dieu.

C’est absolument extraordinaire, nous sommes mis à part pour Dieu à cause de Jésus-Christ et son Esprit qui nous donne la vie :

1 Pierre 2 v9-10 : Vous, au contraire, vous êtes un peuple choisi, des prêtres royaux, une nation sainte, un peuple racheté afin de proclamer les louanges de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière. Vous qui autrefois n’étiez pas un peuple, vous êtes maintenant le peuple de Dieu ; vous qui n’aviez pas obtenu compassion, vous avez maintenant obtenu compassion.

Oui, nous étions rejetés et aujourd’hui nous sommes acceptés par l’œuvre de Jésus-Christ. Il s’est offert, il a porté notre péché, il nous a ajouté à son royaume. C’est Dieu qui a agi et qui agit encore aujourd’hui. Voyez-vous ce qui est haram, ce n’est pas le péché, le péché n’a plus aucune emprise sur nous qui sommes rachetés, ce qui est haram, c’est nous, nous sommes mis à part, nous sommes saints, nous appartenons à Dieu. Ce qui est haram, c’est le royaume ennemi, celui de Satan, ce qui est péché ce ne sont pas les actions que nous faisons, ni même les mauvaises choses que nous faisons, ce qui est péché, c’est de choisir de sortir du royaume de Dieu, de ne plus être soumis à Dieu, de choisir de ne plus vivre dans sa réalité, de ne pas le mettre en priorité. De quoi sommes-nous responsables ? De vivre et obéir à Dieu, non pas en ayant une liste de choses à faire et de péchés à éviter, mais en ayant une attitude de cœur qui se soumet à Dieu. Bien trop souvent nous dépensons notre énergie à essayer de ne pas pécher, à essayer de nous contraindre à faire le bien. Je suis profondément convaincu que ce n’est pas la bonne attitude. La semaine dernière je vous ai encouragés à changer votre réalité pour pouvoir passer les épreuves en ayant le regard de Dieu. Aujourd’hui je vous encourage encore à vous rendre de compte que vous appartenez au royaume de Dieu, vous êtes morts à vous-mêmes et vous appartenez à Dieu. Lorsque vous commencez à voir le monde selon la volonté de notre Dieu, alors vous ne pouvez pas pécher. Voici ce que dit Jean sur le sujet :

1 Jean 3 v9 : Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui et il ne peut pas pécher, parce qu’il est né de Dieu. C’est à cela que l’on reconnaît les enfants de Dieu et les enfants du diable : celui qui ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, tout comme celui qui n’aime pas son frère.

Soit nous appartenons au royaume de Dieu, soit nous appartenons au royaume du Diable. On ne peut pas faire dans la demi-mesure. Notre responsabilité n’est pas de nous efforcer à faire le bien ou à écrire une liste des choses autorisées ou interdites, cela c’est la religion. Non notre responsabilité, c’est de vivre dans la réalité de notre Dieu, d’être renouvelés par l’Esprit de notre Dieu. Tout est dit dans ce que nous avons lu de la parole de Dieu, être nés de Dieu, c’est reconnaitre que Christ nous donne la vie par son sacrifice. Comment ne pas pratiquer le péché ? En ayant la semence de Dieu, sa parole qui demeure en nous. Comment demeurera-t-elle en nous si nous ne la lisons pas, si nous ne nous y soumettons pas ? Encore une fois je le dis et je le répète, vous ne pouvez pas dire que Dieu est votre priorité si la parole de Dieu, la lecture de la Bible qui transforme et renouvelle notre intelligence n’est pas une partie intégrante de votre journée. Oui notre responsabilité c’est de changer notre regard pour avoir celui de Dieu, notre responsabilité c’est de vivre dans son royaume, dans sa réalité et cela ne sera possible que si nous sommes nés de Dieu et que nous laissons germer la bonne semence de la Bible chaque jour dans notre vie et que nous faisons de son royaume notre priorité. Soyons transformés par le renouvellement de l’intelligence afin de discerner quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

Prière

 

Bénédiction

Jean 8 v34-36

En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, toute personne qui commet le péché est esclave du péché. Or, l’esclave ne reste pas pour toujours dans la famille ; c’est le fils qui y reste pour toujours. Si donc le Fils vous libère, vous serez réellement libres.

Jean 8 v10-11

Femme, où sont ceux qui t’accusaient ? Personne ne t’a donc condamnée ?» Elle répondit : « Personne, Seigneur. » Jésus lui dit : « Moi non plus, je ne te condamne pas ; vas-y et désormais ne pèche plus.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :