Culte du 16 septembre – Marcher selon l’Esprit – Emmanuel M

Galates 5 16 Je vous dis donc ceci : laissez le Saint-Esprit diriger votre vie, et vous n’obéirez pas aux désirs qui animent l’homme livré à lui-même. 17 Car ses désirs sont diamétralement opposés à ceux de l’Esprit ; et l’Esprit a des désirs qui s’opposent à ceux de l’homme livré à lui-même. Les deux sont opposés l’un à l’autre, c’est pourquoi vous ne pouvez pas être votre propre maître. 18 Mais si vous êtes conduits par l’Esprit, vous n’êtes plus sous le régime de la Loi. 19 Tout le monde voit bien ce qui procède de l’homme livré à lui-même : l’immoralité, les pratiques dégradantes et la débauche, 20 l’adoration des idoles et la magie, les haines, les querelles, la jalousie, les accès de colère, les rivalités, les dissensions, les divisions, 21 l’envie, l’ivrognerie, les orgies et autres choses de ce genre. Je ne puis que répéter ce que j’ai déjà déclaré à ce sujet : ceux qui commettent de telles actions n’auront aucune part à l’héritage du royaume de Dieu. 22 Mais le fruit de l’Esprit c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, l’amabilité, la bonté, la fidélité, 23 la douceur, la maîtrise de soi. La Loi ne condamne certes pas de telles choses. 24 Or, ceux qui appartiennent à Jésus-Christ ont crucifié l’homme livré à lui-même avec ses passions et ses désirs. 25 Puisque l’Esprit est la source de notre vie, conduisons-nous selon sa volonté. 26 Ne soyons pas vaniteux et évitons de nous provoquer les uns les autres et de nous jalouser mutuellement. Je continue donc ma petite série personnelle sur l’obéissance à ce commandement de Dieu donné à travers Paul dans l’épitre aux Galates : Marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair. Même s’il y a eu 2 messages au milieu, un sur la prière et un sur comment s’aimez les uns les autres, j’ai toujours à cœur de continuer cette réflexion. Marchez selon l’Esprit pour ne pas accomplir les désirs de la chair. Je pense et je crois que tout vrai chrétien ici à ce désir dans son cœur, celui d’honorez Dieu. Le désir d’obéir à Dieu sur cette terre. Et si vous êtes un chrétien honnête avec vous-même, alors je sais que la pensée qui accompagne ce désir de glorifier Dieu est la réalisation que vous n’êtes pas assez bon et que vous n’y arrivez pas. Nous l’avons vu la dernière fois, les Galates avaient décidé de suivre des règles, des lois pour être chrétiens. Si nous faisons ceci, si nous faisons cela alors nous pourront être rassuré que nous sommes de bons chrétiens. Ils essayaient ainsi de créer une enveloppe extérieure de sainteté, une apparence pour cacher la noirceur de leur cœur à l’intérieur. Ils ne saisissaient pas pleinement le sens de la vie nouvelle avec Christ, nous sommes pardonnés par amour, par grâce et cela malgré nous, sans que n’ayons rien à faire ; ni avant, ni après. Lors de l’introduction à cette série, je vous avais dit que marcher selon l’Esprit était un commandement pour le chrétien, tout comme celui de nous aimer les uns les autres. On ne marche pas selon l’Esprit quand bon nous chante, on marche selon l’Esprit car c’est une conséquence de l’engagement que nous avons pris lorsque nous avons décidé de suivre Jésus. Une autre spécificité de la marche avec l’Esprit est que cela n’est pas un moment particulier, mais une action continuelle de la part de l’Esprit de Dieu dans nos cœurs cela dure toute une vie. Je vous avais aussi expliqué que marcher selon l’Esprit n’est pas un test pour savoir si vous étiez de bons chrétiens ou non. Si je fais ceci ou cela alors je marche par l’Esprit, mais plutôt l’inverse, si je me laisse remplir de l’Esprit de Dieu alors, les conséquences sont les fruits de l’Esprit. Le but de cette marche qui prend toute notre vie est de nous faire ressembler à Christ, de nous aider à être comme lui. Christ n’avait qu’un seul but s’était de glorifier le Père. Christ ne faisait dans sa vie que les œuvres qu’il avait vu Dieu faire. Christ obéissait à Dieu dans toutes ses actions. Nous ne sommes pas Christ, mais il nous a laissé sont Esprit afin que tout au long de notre vie nous puissions apprendre à lui ressembler et à connaitre le Père comme lui le connaissait. Jean 14 : 15-17 Si vous m’aimez, vous suivrez mes commandements. Et moi, je demanderai au Père de vous donner un autre défenseur en justice, afin qu’il reste pour toujours avec vous : c’est l’Esprit de vérité, celui que le monde est incapable de recevoir parce qu’il ne le voit pas et ne le connaît pas. Quant à vous, vous le connaissez, car il demeure auprès de vous, et il sera en vous. Pour commencer une vie dirigée par l’Esprit, il est nécessaire de commencer par une nouvelle naissance. Jésus l’explique à Nicodème, il te faut naître d’eau et d’Esprit. Et quand il parle de l’Esprit, Jésus utilise une image, celle du vent qui souffle où il veut. Cela n’est pas anodin, car en Hébreu et en Grec, les mots utilisés pour désigner l’Esprit de Dieu sont 2 mots onomatopées : « Ruah » et « pneuma ». C’est-à-dire que la prononciation du mot rappelle le son de ce qu’il décrit. Ruah…. Pneuma… On a le son que l’on entend, on a l’air qui se déplace. L’Esprit de Dieu est en mouvement, il agit, c’est une puissance, c’est une énergie, c’est une action qui ne se voit pas mais dont on sent et l’on remarque les conséquences, on l’entend. On ne peut pas échapper au vent. Personne ne peut échapper à l’Esprit de Dieu. La question ce matin est de savoir comment allez-vous réagir quand le vent de l’Esprit souffle sur votre vie. Allez-vous marcher en vous laissant porter où allez-vous résister et marcher contre le vent. Parce que soyez-en sur, vous pouvez marcher contre le vent, vous protéger, construire un mur, rien n’arrêtera le vent, rien n’arrêtera l’œuvre de l’Esprit de Dieu. Une chose est claire dans le passage que nous venons de lire, il y a un conflit. Il y a un conflit entre les désirs de la chair et les désirs de l’Esprit de Dieu. Il y a un conflit entre ce que l’Esprit veut et entre ce que nous voulons faire. Ceci est normal. Vous pouvez passez votre temps à regarder votre frère ou votre sœur spirituelle et vous dire combien leur vie semble meilleure que la vôtre, combien ils sont de meilleurs chrétiens et que vous vous avez des batailles spirituelles qui semblent plus dure que celles des autres, mais la réalité est que c’est la même chose pour tous. Au contraire, plus vous cherchez à obéir à Dieu et à marcher par l’Esprit, plus Satan se déchainera. Satan ne laisse jamais tranquille ceux qui cherchent à suivre Christ. Vous avez des désirs contraires à ceux de l’Esprit et vous le savez, alors l’Esprit de Dieu lui-même est en train d’agir, car le monde ne peut pas discerner l’œuvre de Dieu, c’est Jésus qui nous le dit. Ce conflit, il est chez tous les chrétiens et il est normal sur cette terre. Je l’ai, Paul l’avait aussi, il l’a partagé dans bon nombre de ses épitres, notamment dans l’épitre aux Romains : Romain 7 : 22-24 Dans mon être intérieur, je prends plaisir à la Loi de Dieu. Mais je vois bien qu’une autre loi est à l’œuvre dans tout mon être : elle combat la Loi qu’approuve ma raison et elle fait de moi le prisonnier de la loi du péché qui agit dans mes membres. Malheureux que je suis! Qui me délivrera de ce corps voué à la mort Donc si Paul, l’apôtre choisit par Dieu, pouvait crier son besoin d’être délivré de son corps et de son âme malade, pourquoi pensons-nous devoir être différent ? Il y a un conflit entre nos désirs et ceux de Dieu, c’est normal. Par contre ce qui n’est pas normal, c’est de ne rien faire pour faire avancer les choses. Rappelez-vous, nous sommes en train de marcher selon l’Esprit de Dieu, c’est donc cette Esprit que nous suivons, et non l’Esprit du monde et de notre chair. Faire du sur-place n’est pas une option. Je ne peux m’empêcher de dire une citation que j’ai entendu hier soir dans le film que nous avons regardé en famille : Une question de foi. « Certains chrétiens ont ajouté Jésus à leur vie lorsqu’ils se sont convertis, et d’autre ont soumis leur vie à christ, lequel es-tu ». C’est une bonne question. Avons-nous seulement ajouté Christ à notre vie, à notre chair ? Est-ce que nous avons compris que Christ pardonne notre péché par grâce mais nous avons décidé que nous allions juste prendre le pardon et surtout ne rien changer à notre vie qui nous couterait ou qui serait difficile. Certains chrétiens sont seulement intéressés par les bienfaits que Dieu a à offrir et non par la connaissance et la vie qui émane, qui vient d’une relation avec le Dieu vivant, tout puissant. Pour reprendre le dialogue de Christ avec Nicodème Jean 3 : 7-8 Il vous faut renaître d’en haut. Le vent souffle où il veut, tu en entends le bruit, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi pour quiconque est né de l’Esprit. La nouvelle naissance est un changement complet de vie. Le chrétien se soumet complètement, il accepte d’être porté par les émotions de l’Esprit de Dieu, il accepte d’être mené où lui ne veut pas, mais où l’Esprit choisit. Le chrétien qui donne, qui soumet sa vie refuse d’écouter les désirs de la chair pour suivre les désirs de l’Esprit. Est-ce que cela est facile ? Non car cela va à l’encontre de ce que nous voulons naturellement. Cela est difficile car cela n’est pas naturel. Cela est difficile car le monde qui nous entoure nous dit, il nous explique à longueur de journée, que nous devons rechercher notre bonheur et surtout nous assurer que nous trouvions un bon équilibre personnel. Marcher par l’Esprit c’est être déséquilibré. C’est le principe de la marche, une chute constante en avant. Marcher par l’Esprit c’est être déséquilibré parce que l’on ne recherche pas ce que l’on veut, mais ce que Dieu veut. On met tout le poids du même côté de la balance. Oui marcher par l’Esprit c’est difficile car on remplit sa vie de Dieu et Satan va passer le reste de notre vie à vouloir mettre du poids de l’autre côté de la balance. Cette semaine nos enfants nous ont posé plusieurs fois cette question, mais comment fait-on pour être chrétien, pour suivre Dieu ? Ils ont plus ou moins compris que Jésus est mort pour les sauver, pour leur pardonner leurs péchés et ils désirent suivre Jésus. Et donc cette question revient, mais comment fait-on pour être vraiment chrétien. Je dois avouer que je n’ai pas trouvé d’autre réponse pratique que celle que je viens de dire. Il faut mettre tous les poids du même coté de la balance, il est nécessaire de se soumettre à Dieu et de lui obéir quelqu’un soit le prix, que cela nous plaise ou non, car nous avons fait le choix de suivre Dieu. Nous avons accepté l’amour de Dieu et maintenant nous avons placé nos vies dans sa main, elle ne nous appartient plus. Pratiquement, je voudrais revenir sur cette réalité. Trop souvent nous voulons suivre Dieu, mais nous ne voulons surtout pas tout perdre dans notre vie. Dans tout ce que je viens de dire, il y a un énorme non-dit, c’est que c’est une bonne chose que de ne pas vouloir faire les désirs de la chair, mais encore est-il nécessaire de connaitre ce que veut l’Esprit de Dieu pour le suivre. Je l’ai dit lors du premier message et je le redis encore, la marche de l’Esprit n’est pas un ensemble de loi supplémentaire qu’un chrétien doit suivre. Bien au contraire. On ne commence pas à dire il faut que j’aime, il faut que je sois joyeux, il faut que je sois en paix avec les autres, patient, aimable, bon, fidèle… Ce n’est pas en faisant ces choses que vous marcherez selon l’Esprit, c’est en marchant selon l’Esprit que vous ferez ces choses. Alors pour marcher selon l’Esprit, chaque jour, comment faire ? Il faut faire le bon choix, chaque jour. Oui les désirs de l’homme livrés à lui-même sont diamétralement opposé à ceux de l’Esprit et Paul dit : c’est pourquoi vous ne pouvez pas être votre propre maître Vous voulez marchez selon l’Esprit alors ne vous écoutez pas, écouter Dieu. Ne soyez pas votre propre maître, ayez Dieu pour maître. Vous désirez marcher selon l’Esprit alors déséquilibrez la balance du coté de Dieu, laissez vous remplir par la pensée de Christ : Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ disait Paul aux Philippiens. Si vous ajouter Dieu à votre vie seulement, alors vous aurez une balance équilibrée. D’un côté Dieu et son Esprit et de l’autre le monde et les pensées de l’homme ou la femme livrée à lui-même. Il faut remplir son Esprit des choses de Dieu, et où les trouve-t-on ces choses ? Dans la parole de Dieu. On ne peut pas marcher selon l’Esprit de Dieu sans lire et comprendre la parole. Chaque jour, tous les jours, plusieurs fois par jour. Il n’y a absolument aucun secret. Aucun piège, aucune arnaque. Vous voulez respecter le choix et l’engagement que vous avez pris pour Dieu alors soumettez votre vie à Jésus plutôt que de d’ajouter Jésus à votre vie déjà bien remplie. Si lire la Bible, prendre du temps à connaitre Dieu par la prière, s’encourager entre frères et sœur par la lecture de la parole et des chants font partis des poids à mettre dans la balance pour qu’elle penche du côté de l’Esprit, quels sont les poids du monde ? Vous les connaissez tous et ils sont personnels à chacun. Se remplir l’Esprit de choses qui ne viennent pas de Dieu. Le plus gros poids aujourd’hui j’en suis convaincu, les écrans, une porte ouverte dans toutes ses dimensions à la pensée du monde qui remplit notre esprit et déséquilibre la balance. Mais pas que les écrans. Réfléchissez à ce qui influence votre vie, les livres que vous lisez, est-ce qu’ils glorifient Dieu ? Les conversations que vous avez, est-ce qu’elles glorifient Dieu. Les amis que vous fréquentez, est-ce qu’il vous pousse à connaître Dieu plus profondément. Les activités que nous faisons, sont-elles des vecteurs qui me poussent à louer Dieu toujours plus dans ma vie. Je ne suis pas en train de vous dire que tout cela est mauvais, bien au contraire, toutes ces choses peuvent-être utile dans notre foi. Je désire ce matin que chacun d’entre nous ici présent puisse apprendre à faire la différence entre l’homme livré à lui-même et l’homme qui suit les désirs de l’Esprit. Ainsi chacun sera en mesure de prendre les décisions nécessaires pour remplir son cœur et son Esprit des poids qui viennent de Dieu pour déséquilibrer la balance pour Dieu et continuer à marcher par l’Esprit de Dieu.  

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :