Deux mondes : Il y a ceux qui boivent sans soif et ceux qui meurent de soif

Sun in trees

 

 

 

 

 

 

Ci-dessous la méditation partagée par Aline lors du culte du dimanche 25 septembre. Bonne lecture!

 

Deux mondes : Il y a ceux qui boivent sans soif et ceux qui meurent de soif

La semaine dernière, j’ai vu mon petit fils TRISTAN âgé de 15 ans, qui a voulu cette année reprendre le foot. Le dimanche matin, il avait donc un match et je l’ai vu après.

– «  alors ce match, bien passé, vous avez gagné »?

Non, on a perdu 16 à zéro. Je le regarde sûrement bizarrement

Je n’aime pas le foot mais j’ai du mal à comprendre comment un tel score est possible.

Tristan m’explique que l’équipe adverse était bien meilleure pour différente raisons mais surtout que dans la sienne, la plupart des joueurs avait fait la fête la veille, certains n’avaient pas dormis et surtout ils avaient bu, fumé et je ne parle pas de tabac car certains vont beaucoup plus loin dans leur addiction à la drogue.

Je lui parle du lycée car il vient d’entrer en seconde et son discours sur les quantités d’alcool et de drogue absorbées par ses camarades est effarent. Pour l’instant TRISTAN semble bien loin de ses comportements.

L’alcool, la drogue pour oublier, je peux l’entendre. Ces jeunes aujourd’hui pour la plupart n’ont rien à oublier, ils jouent avec leur vie, elle n’a pas de valeur parce que notre société permet toutes les dérives en laissant croire que tout est possible et que le bonheur passe par le dernier IPHONE.

Dans la même semaine, je reçois un courrier d’une organisation humanitaire qui parle de solidarité dans le monde et qui joint à son envoi un bouchon d’eau minérale. Il est question de faim et de soif pour un certain nombre de pays africains. Je vais voir sur leur site, les photos et vidéos d’enfants agonisant par manque de nourriture et d’eau sont insoutenables pour moi. Un des but de ces courriers est bien sûr de provoquer ce sentiment de culpabilité, chacun après est libre d’en faire ce qu’il veut. Ce petit bouchon représente le peu d’eau que peuvent donner certaines mamans à leurs enfants. Je n’ai pas eu envie de le jeter car si l’indifférence est le pire des mépris, le manque de reconnaissance envers notre Seigneur est tout aussi condamnable.

Ce petit bouchon me permet d’aider comme je peux cette association mais surtout d’exprimer ma reconnaissance à notre Dieu qui m’a fait naître du bon côté de la planète.

Deux mondes qui nous disent qu’une seule source existe, celle de Jésus qui nous donne cette eau vive pour l’éternité

«  Celui qui boit de cette eau, reprit Jésus aura de nouveau soif. Mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura plus jamais soif. Bien plus : l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source intarissable qui jaillira jusque dans la vie éternelle »

Jean 4 verset 13 et 14

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :