Le fou de Dieu

Comment vivre notre foi? Que faire face à la sagesse de ce monde et à sa raison. Suivons Paul dans ce passage sur la sagesse divine.

2 Corinthiens 5 : 11 à 21

C’est pourquoi, sachant ce qu’est la crainte du Seigneur, nous cherchons à convaincre les hommes, et Dieu sait parfaitement ce que nous sommes. J’espère d’ailleurs que, dans votre conscience, vous le savez, vous aussi. Nous ne nous recommandons pas à nouveau auprès de vous. Nous voulons seulement vous donner de bonnes raisons d’être fiers de nous. Ainsi vous saurez répondre à ceux qui trouvent des raisons de se vanter dans les apparences et non dans leur cœur. Quant à nous, s’il nous est arrivé de dépasser la mesure, c’est pour Dieu. Si nous montrons de la modération, c’est pour vous. En effet, l’amour de Christ nous étreint, car nous avons acquis la certitude qu’un seul homme est mort pour tous : donc tous sont morts en lui. Et il est mort pour tous afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort à leur place et ressuscité pour eux.

Ainsi, désormais, nous ne considérons plus personne d’une manière purement humaine. Certes, autrefois, nous avons considéré Christ de cette manière, mais ce n’est plus ainsi que nous le considérons maintenant. Ainsi, si quelqu’un est uni à Christ, il appartient à une nouvelle création les choses anciennes sont passées : voici, les choses nouvelles sont venues Tout cela est l’œuvre de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ et qui nous a confié le ministère de la réconciliation. En effet, Dieu était en Christ, réconciliant les hommes avec lui-même, sans tenir compte de leurs fautes, et il a fait de nous les dépositaires du message de la réconciliation. Nous faisons donc fonction d’ambassadeurs au nom de Christ, comme si Dieu adressait par nous cette invitation aux hommes : « Au nom de Christ, nous vous en supplions : soyez réconciliés avec Dieu. Celui qui était innocent de tout péché, Dieu l’a condamné comme un pécheur à notre place pour que, dans l’union avec Christ, nous recevions la justice que Dieu accorde.

 

Version Semeur

Quant à nous, s’il nous est arrivé de dépasser la mesure, c’est pour Dieu.

Version Segond

En effet, si nous avons fait preuve de folie, c’était pour Dieu.

Version Nouvelle Segond

Si nous avons perdu la raison, c’est pour Dieu

Version Darby

Car si nous sommes hors de nous-mêmes, c’est pour Dieu.

 

Ce message je le souhaite ne sera pas raisonnable. Le verset 13 que nous venons de lire dans plusieurs versions parle de personnes qui ne sont pas raisonnables, que dis-je ? de personnes qui ont perdu la raison, de personnes qui peuvent être qualifiées de prises de folie, et pour quelle raison ? Pour Dieu ? certaines versions ajoutent même pour la gloire de Dieu. Alors pourquoi ce message ? car c’est mon désir ce matin que vous compreniez que si vous rechercher une vie normale, une vie ordinaire, une vie raisonnable vous n’êtes pas sur le bon chemin. Paul le dit lui-même et il l’explique dans le passage que nous venons de lire, pour Dieu, il a perdu la raison, pour Dieu il s’est séparé du monde et il n’agit plus de manière raisonnable. Nous allons donc voir quelle est cette folie qui glorifie notre Dieu.

En effet, l’amour de Christ nous étreint, car nous avons acquis la certitude qu’un seul homme est mort pour tous : donc tous sont morts en lui.

Premièrement, Paul avait cette certitude, cette force qui le poussait constamment à prêcher, à avancer, à faire et à agir de la manière qui était la sienne. Il avait toujours devant lui le travail de Christ à la croix, il avait pleinement compris ce que Dieu avait fait pour lui et ce que Dieu avait fait pour les hommes. Dieu fait ce reproche à l’église d’Ephèse :

Tu as abandonné l’amour que tu avais au début.

Où en votre amour aujourd’hui pour Dieu et son royaume ? Vous rappelez-vous sans cesse de ce que Dieu a fait pour nous à la croix. Ce matin nous allons nous remémorer un petit peu cette œuvre merveilleuse et cette sagesse qui n’est pas humaine. Mais il est important de ne pas perdre de vue ce que Dieu a fait, l’amour qu’il a manifesté à la croix, et l’importance de son sacrifice sur la croix et de sa résurrection. Il est primordial de se rappeler ce que l’appel de l’Esprit à la repentance et l’action du pardon de Christ au travers de son sang a fait dans vos vies. Souvenez-vous d’où vous venez, pourquoi vous avez choisi de suivre Christ et pourquoi vous continuez de le suivre aujourd’hui.

Le plus grand danger du chrétien aujourd’hui est de devenir raisonnable, d’aller à l’église tous les dimanches, de ne pas dire de gros mots, de sourire même quand on est fatigué, de prêcher même quand on est malade, et d’essayer d’être une personne qui a toute l’apparence du bon chrétien, mais qui en perdu la vie et la passion. On ne tombe pas dans ce piège parce qu’on est un plus mauvais chrétien qu’un autre, on tombe dans ce piège car Satan sait que nous avons besoin d’habitudes et de repères et qu’il utilise cela pour nous faire oublier pourquoi nous faisons les choses. N’oubliez pas que Satan se déguise en ange de lumière (2 cor. 11 :14) et qu’il est rusé pour nous éloigner du Père sans que nous nous en rendions compte. Alors comment résister à ces attaques pernicieuses, plongeons un peu plus profondément dans le texte.

Si nous nous remémorons, si nous pensons constamment au sacrifice de Christ sur la croix, rappelons-nous qu’il n’y a rien de logique à cette œuvre merveilleuse.

1 Cor. 1 :18

En effet, la prédication de la mort de Christ sur une croix est une folie aux yeux de ceux qui se perdent. Mais pour nous qui sommes sauvés, elle est la puissance même de Dieu.

Et Dieu n’a pas la logique humaine, il ne regarde pas à ce qui frappe les yeux il regarde à ce qui frappe le cœur. Le but de Dieu n’est pas que nous soyons de bons chrétiens, mais que nous le glorifions, que nous lui rendions gloire. Si votre vie commence à bien tourner, que vous avez trouvé un petit rythme de croisière et que cela est agréable, raisonnable et sage, alors sachez que vous êtes probablement en train de perdre l’étincelle de la folie qui caractérise le message de la croix.

La prière est primordiale dans tout cela car elle permet d’aligner nos pensées sur celle de Dieu. Si vous commencez à être d’accord avec ce que pense les autres et le monde alors vous ne voyez plus probablement avec les yeux de notre père. Par exemple, dans l’actualité, les affaires Fillon, qu’en pensez-vous ? Que ce n’est pas normal, que tous nos politiciens sont corrompus, que vous ne savez plus quoi votez en tant que bon chrétien, que le pays va mal, que vous ne pouvez plus faire confiance à personne, que peut-être c’est un complot contre lui comme il le dit, que ce n’est pas important face à son programme qui remettra le pays debout !

Quoi que vous pensiez, laissez-moi vous posez cette question ? Avez-vous pris quelques minutes pour baisser votre tête en prière et demander à Dieu simplement qu’est-ce que lui il en pensait. Car je suis sûr et convaincu que la seule chose que vous auriez entendu c’est que François ne connaît pas Christ et qu’il a besoin d’être réconcilié avec Dieu. Ce qui est fou dans tout cela, c’est que pour Dieu toutes ces affaires n’ont aucune importance. Elles sont le fruit de personnes raisonnables, qui cherchent des jugements raisonnables, afin de mener une vie raisonnable ou tout le monde sera heureux mais de manière raisonnable. Alors que Dieu n’est pas raisonnable. Qui peut interroger le Seigneur et raisonner avec lui a conclu Job à la fin de ses épreuves, j’ai parlé mais maintenant je me tais. Voilà ce qui se passe lorsque l’on se place devant notre Seigneur souverain de nos vies. Nos pensées s’alignent avec les siennes et l’on commence à comprendre qu’en dehors du sacrifice fou du fils de Dieu sur la croix plus rien n’a d’importance, car les hommes sont ennemis de Dieu mais il désire que nous soyons réconciliés avec lui dit Paul dans l’épitre aux Romains.

Donc si vous commencer à suivre la logique de ce monde, si vous considérez les choses comme Paul le dit de manière humaine, alors vous oubliez qui vous êtes maintenant ; vous qui êtes nés de nouveau avec le Christ. Vous êtes une nouvelle création et vous êtes esclave de Christ, les choses anciennes sont passées et voici les nouvelles choses sont venues. Etre unis avec le Christ est un choix que nous avons fait, mais c’est un choix que nous renouvelons chaque jour parce que nous comprenons que nous avons besoin d’être réconcilié avec lui. Au verset 18 nous apprenons qu’ainsi il ne tient plus compte de nos fautes. Il nous a lavé de notre pêché et il nous a rempli d’une nouvelle vie. Tel des athlètes nous nous entraînons chaque jour pour lui ressembler et pour atteindre le prix de la vie éternelle avec Christ.

La logique de ce monde mène à la perdition, au péché et à son salaire la mort. Il n’y a pas de salut dans les philosophies humaine car elles sont centrées sur l’homme et que l’homme est pêcheur. Mais le message de la croix c’est la réconciliation de Dieu avec l’homme. C’est une folie, ce n’est pas normal, cela n’a aucun sens à vue humaine, mais cela remplit pleinement le plan de Dieu pour sa création que nous sommes, nous qui sommes pêcheurs, Dieu a tout fait pour que nous soyons réconciliés avec lui et nous nous n’avons rien à faire pour profiter de cette nouvelle vie si ce n’est de l’accepter.

Mais si vous avez déjà fait ce pas, alors ce n’est que le commencement, car maintenant, tant que nous sommes sur cette terre nous devons apprendre à abandonner nos anciennes vies et

« Rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l’ignominie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu. »

Car si Christ a su mourir pour nous alors oh combien nous ne devrions vivre que pour lui faire plaisir. Je viens de recommencer à lire le livre « Que ferait Jésus à ma place », l’histoire d’une église qui à la suite d’un traumatisme à décider de vivre pendant un an en basant tous leurs actes, sans aucune exception, sur la réponse à cette simple question. Que ferait Jésus à ma place ? Je peux vous garantir que beaucoup les ont pris pour des fous, mais leur communauté, leur ville ont été transformées. Ils ont commencé à faire des choses qui défiait la logique humaine car ils ne s’appartenaient plus ils appartenaient au royaume de Dieu.

Qu’en est-il de nous ? J’aimerais que nous nous engagions devant Dieu à ne vivre qu’en répondant à cette question pour définir nos actions, mais j’ai bien trop peur d’avoir encore trop de désir dans ma vie qui ne sont pas soumis à Dieu. Qu’en est-il de vous ? Combien de fois vous mettez-vous en avant et en priorité devant Dieu. Combien de fois vos émotions et vos désirs guident-ils ce que vous ressentez ainsi que vos actions plutôt que l’appel de Christ et sa mort qui nous donne une nouvelle vie.

Ne nous y trompons pas, Dieu a mis sur nous un appel, et cela est déjà en soi une folie. Si nous sommes réconciliés avec Christ, si nous jouissons d’une vie transformée et pardonnée avec lui alors nous devons allez proclamer au monde cette réconcialation. Mais pas de manière raisonnable, pas en essayant de convaincre les gens avec de beaux arguments qui les convaincront. Non, soyons fou, osons être des ambassadeurs de Christ, prêchons à nos voisins que Christ les aime, parlons au boulanger, au collègue de travail du sacrifice de la croix. Répétons à nos amis pour la n-ieme fois que Christ à donner sa vie pour nous sauver, embêtons-les, soyons pris pour des fous car c’est bien là le message de la croix. Ne recherchons pas à donner du sens et une logique humaine à un message qui n’en a pas. Dieu est venu sur terre pour réconcilier le monde avec lui-même, ce n’est pas normal et cela ne répond à aucune logique, mais il l’a fait. Il a été rejeté et tué et cela sera de même pour nous, cela vous fait peur, je l’espère, mais vous servez Dieu, vous ne vous servez pas vous-même, qu’importe ce qu’il vous arrive vous appartenez à Dieu et vous êtes maintenant ses ambassadeurs. Ce matin je prie que dans toutes les versions vous dépassiez la mesure, vous faisiez preuve de folie, que vous perdiez la raison, que vous soyez hors de vous-même, mais que vous le soyez pour la gloire de Dieu. Priez en tout temps pour aligner vos pensées à celle de Dieu, et n’ayez pas les pensées et la logique du monde, aussi belles soient-elle. N’oubliez pas que Dieu aime le monde et qu’il a besoin que nous prêchions son message car nous sommes ses ambassadeurs et ce n’est pas nous qui devons convaincre, mais son Esprit. Ne cherchez pas une vie tranquille, revenez à votre premier amour, à cet amour fou que Dieu a manifesté à la croix et aller le crier ; car ce qu’il a fait en vous, il veut le faire pour tous ceux qui sont autour de vous.

Prière

Bénédiction :

2 Cor 5 : 20 à 6 : 3

Nous faisons donc fonction d’ambassadeurs au nom de Christ, comme si Dieu adressait par nous cette invitation aux hommes : « Au nom de Christ, nous vous en supplions : soyez réconciliés avec Dieu. Celui qui était innocent de tout péché, Dieu l’a condamné comme un pécheur à notre place pour que, dans l’union avec Christ, nous recevions la justice que Dieu accorde.

Aussi, nous qui travaillons ensemble à cette tâche, nous vous invitons à ne pas laisser sans effet la grâce que vous avez reçue de Dieu. En effet, Dieu déclare dans l’Ecriture :

Au moment favorable, j’ai répondu à ton appel, et au jour du salut, je suis venu à ton secours.

Or, c’est maintenant, le moment tout à fait favorable ; c’est aujourd’hui, le jour du salut.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :